Le Swing en Vendée

Chronologie des danses

 

1920

Charleston – Lindy Hop – Big Apple – Shag

1930

Jitterbug – Balboa – Boogie Woogie

1940

West Coast Swing – Jive – Be-Bop

1950

Rock’n Roll

 

Lindy Hop

Le Lindy Hop (ou Jitterbug) est une danse de rue qui s’est développée dans la communauté noire-américaine de Harlem (New York) vers la fin des années 1920, en parallèle avec le jazz et plus particulièrement le swing.
Le Lindy Hop fut popularisé à travers tous les États-Unis par une troupe de danse professionnelle, les Whitey’s Lindy Hoppers, dont les membres les plus connus sont Frankie Manning, Al Minns et Leon James. On peut voir ces danseurs dans des films comme Hellzapoppin, Un jour aux courses.

Le Lindy Hop apparaît pour la première fois à Paris en juin-juillet 1937 dans « the Cotton Club Revue » avec l’orchestre de Teddy Hill. Le Lindy Hop est une danse riche et diversifiée qui se danse sur des musiques swing, avec un tempo lent à rapide. Il est l’ancêtre du rock qui s’en rapproche par le style musical et le pas de base.

 

Balboa

Le Balboa est une danse swing née dans les années 1920 sur la côte Ouest des États-Unis, plus précisément dans la péninsule de Balboa près de San Diego au dancing le « Rendez-vous ».
Elle se danse le plus souvent en 8 temps sur des musiques swing, et ses jeux de jambes sont plus particulièrement adaptés aux tempos rapides, sans exclure pour autant les tempos lents.

Le pur Balboa se danse uniquement en position fermée tandis que le Bal Swing (qui fut créé une dizaine d’année après) autorise des positions ouvertes. De nos jours les deux ne font plus qu’un appelé BALBOA.
Les traits caractéristiques de cette danse sont une connexion danseur-danseuse par le buste et le bassin en position fermée, et un pas de base glissé proche du mouvement que l’on fait lorsqu’on cire le parquet. C’est une danse de contact où les sensations ressenties par les danseurs sont proches du Tango.

 

West Coast Swing

Le West Coast Swing est une danse à deux de style swing  issue du Lindy Hop. Elle est caractérisée par des mouvements très élastiques des partenaires, que ce soit individuellement ou bien l’un par rapport à l’autre.

Jusqu’au début des années 1990, le West Coast Swing se dansait sur du swing, souvent des blues plus ou moins rapides. Mais en 1996, un nouveau courant se fait sentir en commençant à intégrer de rythmes funky dans la danse. Cette évolution va devenir une révolution en 1999 avec notamment les prestations de Jordan Freesbee et Tatiana Mollman, plusieurs fois champions du monde.

Cette danse laisse une grande part à l’improvisation et se pratique aujourd’hui sur un vaste éventail de styles de musique : pop, funk, dance, country, jazz, blues, RnB, disco, …

 

Rock’n Roll

La musique Rock ‘n’ roll des années 1950 s’accompagne de diverses danses. Une partie d’entre elles ont une origine antérieure comme le Lindy Hop, le Jitterbug, le swing 6 temps appelés aujourd’hui Rock à 6 temps, le Boogie Woogie (Allemagne), la danse Be-Bop (France), le Jive (Angleterre).

Le terme « rockabilly » désigne la première forme historiquement identifiable de rock ‘n’ roll, il s’agit essentiellement du croisement de rhythm and blues et de musique country.

Elvis Presley, Bill Haley et Carl Perkins sont trois précurseurs chez les chanteurs blancs.

Fats Domino, Little Richard et Chuck Berry, musiciens noirs, sont alors les principaux piliers hyper-créatifs du rock ‘n’ roll, mais c’est Bill Haley and His Comets qui signent en 1955 officiellement le premier numéro 1 du rock ‘n’ roll avec le titre Rock Around the Clock (reprise de Sonny Dae and His Knights, 1952), d’un style très simplifié et facilement assimilable pour la jeunesse, nouvelle classe sociale émergente dans l’après-guerre.

On danse le rock à 6 temps traditionnellement sur des rythmes rock (marqués par l’alternance de la grosse caisse et de la caisse claire sur 4 temps).

Les temps sont marqués par des pas précis, dit pas de base. C’est la présence de ces pas qui permet d’obtenir la force nécessaire à l’exécution de rotations rapides, tout en gardant les membres supérieurs souples et d’effectuer des passes plus ou moins complexes avec sa partenaire.